J’ai cinq ans. Je me suis dit à moi même, le plus sérieusement du monde : « Ne deviens pas comme ces imbéciles d’adultes qui oublient tout ce qu’ils ont été et ce que ça fait d’être un enfant. Promet-toi de ne pas oublier. » À cette période, je pensais devenir vétérinaire, parce que j’aimais les animaux.

« 1er septembre 2012
J’ai le sentiment que l’enfance m’a quitté pour de bon. Lorsque je me regarde dans le miroir, tout ce que j’y vois ressemble à une femme. Même mon regard n’est plus le même. Ma mémoire, également. Enfant, je m’étais juré de ne jamais laisser certains souvenirs tomber dans l’oubli. Je vérifiais souvent s’ils me revenaient toujours. Ils ont été clairs et vivaces pendant bien des années. Aujourd’hui, je peux à peine les rappeler à ma mémoire. L’image qui était en moi est devenue floue, terne, usée. Que s’est-il passé ? On dirait que j’ai traversé un siècle sans m’en rendre compte. Presque un quart, pour être plus exacte. J’ai 24 ans, et j’ai peur d’oublier.»