« On ne me fouettera jamais pour avoir écrit ce texte. Raif Badawi, lui, a été condamné à 1000 coups de fouet et 10 ans prison pour avoir blogué. »

Je prend le temps de (me) rappeler qu’en tant que blogueuse occidentale peu connue, j’ai la chance et la position très confortable de pouvoir m’exprimer librement sur mes opinions et mes idées, sans trop de conséquences. J’ai le privilège de pouvoir rentrer dans la polémique, rentrer dans le lard, nommer et dénoncer, réfléchir ouvertement et évoluer dans ma pensée puis pouvoir le dire… Tous et toutes n’ont pas ce privilège. Je pense, entre autres, aux citoyennes et citoyens qui se font fouetter sur la place publique pour avoir osé s’exprimer sur ce qui dérange… tel que M. Badawi, blogueur emprisonné en Arabie Saoudite depuis le 17 juin 2012.

Des blogueuses et blogueurs du Québec à l’unisson pour Raif Badawi.

Pétition : Stop au châtiment de Raif Badawi [Amnesty International]