Category: Merda d’Artista

Petite perle dans une étude de cas

"De fait, je ne suis pas une ingénieuse fiction. Je suis un homme avec toutes ses contradictions."

— C. F. Meyer, Huttens letzte Tage

« Das macht, ich bin kein ausgeklügelt Buch. Ich bin ein Mensch mit seinem Widerspruch. » Petite perle dénichée dans une étude de cas. Freud S. (1909). Analyse d’une phobie chez un petit garçon de 5...

More

Shadows – Lindsey Stirling

Si vous êtes, comme moi, complètement subjugués par cette incroyable violoniste, allez faire un tour sur sa chaîne YouTube. TOUTES ses vidéos valent le détour. Voici également les sites officiels en français et en...

More

Congédier le monde

"Assumer sa propre sensibilité, sa propre manière de voir et de faire, qui peuvent être héritées d’un passé de domination, mais qui, lorsqu’on a le courage de les imposer sur la place publique, au lieu de les ruminer frileusement dans l’entre-soi féminin, se révèle d’une grande valeur pour l’ensemble de la société."

— Mona Chollet, dans Beauté Fatale, chapitre 2 (Un héritage embarrassant. Interlude sur l'ambivalence)

More

L’univers en modèle réduit

« Quant au goût des objets et du détail, il se manifeste notamment à travers l’acquisition précoce d’une « culture du quotidien, du minuscule et du superflu », comme le relève Catherine Monnot dans son livre sur les petites filles. Nancy Huston en a donné une description au chapitre « Petites choses » de son livre-hommage à Annie Leclerc : « Une petite chose, c’est le début de la magie. C’est le secret. Le talisman. Elle cite cet extrait d’une lettre que lui avait adressée Annie Leclerc : « L’art du créateur : rendre sensibles le lointain dans le proche, le proche dans le lointain. Je me souviens de ces rêveries d’immensité auxquelles me conviaient, enfant, les objets-jouets miniatures, mais aussi petites boîtes, coquillages, cailloux, herbes, mouches, fourmis et, plus évanescentes encore, gouttes d’eau, flocons de neige. » Et Huston commente : « En quelques lignes, sa plume a réveillé pour moi l’émerveillement que j’avais moi aussi connu, enfant, à me perdre dans la contemplation d’une bille… ou à follement m’exciter devant une maison de poupées – les petites pièces, les diminutives tables et chaises, les minuscules tasses et soucoupes –, oui, tout est là : rideaux, escaliers, lampes, batterie de cuisine… Jamais je n’ai possédé une telle maison mais j’en ai vu, ah ! et convoité jusqu’à la douleur…

Elle est bien consciente du haut-le-corps que susciteront ces évocations navrantes chez les grands intellectuels* : « Le roman moderne doit traiter de thèmes ÉNORMES. LA MORT, par exemple. AUSCHWITZ. L’HORREUR. LE NON-SENS. MA BITE. LA CRUAUTÉ. Or il va de soi que les GRANDES choses exècrent les petites. L’HORREUR déteste les pâquerettes et les colibris. Le NON-SENS vomit même les tournesols et les buses. Écartez-vous, femmelettes et morpions, ou vous aurez affaire à MA BITE* ! Nous nous occupons ici de choses SÉRIEUSES ! » « Rendre sérieux ce qui semble insignifiant à un homme, rendre quelconque ce qui lui semble important », disait Virginia Woolf… »

— Extrait de Beauté fatale de Mona Chollet, [article complet ici]

* NB : Petite réponse à une critique que l’on m’a faite récemment sur la citation de cet extrait… notez bien l’ironie du fait que les « grands intellectuels » ne sont pas que des hommes...

More